Un peu d’histoire

eglise-louvigneAu XIIème siècle, Foulques de Marboué donne l’église de Louvigné à l’évêque Hildebert qui la cède aux moines de Marmoutier.

En 1411 le fief indépendant de Louvigné est remis à Pierre Auvré puis à sa fille Jeanne.
Pendant l’ancien régime, Louvigné dépend de la terre de Sarigné et du fief de Malitourne d’Argentré.
A partir du milieu du XVIème siècle, ce fief appartient aux seigneurs de Marboué et Poligné.

En 1792, le curé René Lanoë dénonce au directoire les gardes nationaux d’Argentré venus boire son vin et fouiller son presbytère ! Selon la légende,  le comte de Geslin et Tristan l’Hermite auraient été assassinés à Louvigné.

En 1795 et 1796 des combats ont lieu entre Républicains et Chouans à proximité du bourg et la Commune doit payer une amende de 264 francs pour les assassinats perpétrés sur son territoire.